En 2016, si tu es diffèrent…Vis aussi ! (Partie 1)

Des mauvaises graines aux allures de bons enfants ou de bons enfants aux allures de mauvaises graines? Cela, personne n’en est si sûr ! Des visages sales aux attitudes fières ou des attitudes fières aux visages sales? Non plus cela ! Personne n’en sait plus que ceux qui dans leurs corps et leurs quotidiens luttent pour contenir cette flamme qui respectivement à chacun d’eux représente :

Une envie de ne plus lutter parce qu’une guerre sans merci contre soi-même ne résoudra pas la chose. Une surprise de découvrir que oui ça te poursuit même si tu es marié depuis 10ans. Une illusion de penser que c’est passager parce que vous étiez ivre quand c’est arrivé.Une volonté obstine d’en finir avec cette vie parce qu’il est hors de question que sa famille le sache. Un amour jugé impossible puisque l’autre n’a même pas la tête à ça. Une malédiction qui peut finir si tu le décide ainsi et que tu pries très fort. Un secret qui peut survivre si tu fais attention. Un choix qui se fout de tous ces bonnes règles des gens bien-pensant et leurs directives de la vie. Ou finalement peut-être, le bonheur d’une vie qui n’a rien à cacher parce que la transparence est devenue symbole de fierté (même si le monde est occupé à ne rien faire, sauf te remarquer toi!).

Dès nos premiers pas (à la maison, à la messe, dans le voisinage ou à l’école), des opinions nous en entendons de tous les bruits, noir sur blanc le refrain nous l’apprenons à force de moqueries/insultes, de coups/violences, toujours par des êtres plein de bonnes volontés à partager ces informations si nécessaire pour la survie du monde, ou finalement nous le découvrons par des questionnements sur ces ressentiments personnels (qu’on court tout de suite après confesser). Drôle ou pas, nécessaire ou pas, blessant ou un peu pas du tout, cela forge en nous des êtres qui, autrement, auraient évolués dans un meilleur sens (ou pas du tout) mais en tout cas pour leurs vies, leurs vrai eux-mêmes et non pas ces êtres fictifs et représentés dans des quotidiens et relations irréels, ou d’ailleurs ils finissent même par incarner un standard de perfection dans l’art du faire semblant (A trop s’y frotter…).

Publicités

Une réflexion sur “En 2016, si tu es diffèrent…Vis aussi ! (Partie 1)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s