Tu as vu ma sexualité (Lettre à l’Afrique dans mes mots et mon silence)

Cher Afrique, 
Tu es un continent de clichés. Afrique continent de coutumes et traditions. Afrique l’énigmatique continent. Afrique terrain de jeux. Afrique Afrique. Bref, je t’écris cette lettre pour te faire part de ton irrationalité en déguisement. Je vais commencer à partir du moment où je suis devenu un des tiens. Entends-moi!

Mon enfance était innocente et fidèle à tous ce que tu es, comme n’importe quel enfant né hier. Je t’ai respecté autant que je respecte mes parents. Je t’ai chéri plus que je pensais quiconque le ferait. Mais je ne savais pas, jusqu’à maintenant, que tu étais aussi brutal que les terroristes ISIS pour moi. Tu as perdu ta valeur en moi, le même jour où je me suis rendu compte de ton retard, et des malheurs que tu causes, envers la nature et la diversité. Tu as perdu ta valeur en moi le jour où j’ai réalisé que tu as cette façon inégale de nous traiter, nous les tiens. Tu m’as, pratiquement, refusé et privé tout ce à quoi j’ai droit en tant qu’un des tiens, tout simplement parce que je suis différent.

Écoutez-moi, Afrique ! S’il te plaît, prends un peu plus de ton temps pour me connaitre. Te souviens-tu de moi, au moins, en tant que Seun Idris? L’enfant qui est né en cette date du 22 Juillet 1996. Permets-moi de te rappeler que j’ai pleuré comme n’importe quel nouveau-né. Je me souviens même, que je t’ai souris en signe de paix et de joie. J’avais pensé que tu seras la plus heureuse de m’avoir parmi les tiens, mais maintenant, je sais que tu voulais juste un de ceux qu’on trouve « normale ». Je n’avais aucune idée que tu savais à propos de ma sexualité et que tu me voyais déjà comme « anormale ». Tu es injuste. Au début, je pensais que tu combattais pour l’égalité de tout le monde mais pas que tu faisais ta sélection. C’est Écœurant.

Je suis un homme gay et je le suis depuis que je me connais. Elles sont tristes les situations de vies et d’évolutions, dans tes territoires, pour nous les homosexuelles : préjudices, stigmatisations, menaces, isolement social, chômage, maladies, etc. Elle est longue la liste hein ? Mais pourquoi existe-t-elle d’abord? Pourquoi? En quoi est-ce que c’est rationnel? Tu viens souvent, avec tes excuses, sur nous, « d’actes anti-coutumes et anti- traditions », dans les mêmes lieux où tu assumes liberté et expression.

Ce en passant, il y a certains de tes citoyens qui tuent pour devenir riche, d’autres pour vivre. Certains tuent au nom d’un « Dieu » intentionnellement recommandé par les religions, il existe des terroristes en toi, et il y en a même, certains, qui détournent des ressources appartenant à tout un monde, pour leurs propres intérêts. Qu’as-tu fais pour tout cela? Elles étaient où tes morales, tes coutumes et tes traditions? Nulle part évidemment !

Je me souviens très bien de mes situations difficiles comme gay vivant dans cette armoire à secrets à cause de ma sexualité. Je me souviens des menaces, des agressions, des insultes, des attaques verbales, parce que j’étais différent. Je me souviens que je ne peux, même, pas me protéger contre ces traumatismes envers ma propre personne. Je me souviens aussi, de cet instant ou tous ces maux me pousseraient au fond du gouffre et que je ressentis cette envie de me suicider, que j’essaya. Je me souviens quand je fus torturé par mes propres parents à cause de ma sexualité. Tu as permis trop de négativité dans les tiens. C’est dommage.

Afrique, je veux que tu prêtes ton attention à cette brève et triste histoire qu’est la mienne, elle m’est arrivée il y a quelques semaines. Après cette histoire, je voudrais que tu juges si tu es vraiment inhumain comme tu l’as été ou non. Récemment, je fais mon coming-out sur ma page Facebook. D’habitude, c’est un havre de paix accueillant toutes sortes de personnes. Mais après cette publication, le tournant des choses prit des allures décourageantes. Les menaces étaient
venimeuses et totalement infondés. Depuis, c’est le vitriol qui a remplacé mon petit déjeuner
chaque matin. Pourquoi devrait-il en être ainsi? Pourquoi mes droits ne sont-elles pas protégés
en tant qu’un des tiens? Pourquoi l’Afrique? C’est dévastateur.

 Afrique, Quand voudras-tu apprendre que la diversité est à soutenir et que c’est dans la nature? Quand voudras-tu comprendre que toutes les voitures ne roulent pas toujours sur le même chemin ? N’ont plus qu’ils ne doivent, absolument pas, avoir la même destination ? Même si tu nous forces absolument à être et évoluer dans tes propres règles, nous finirons éventuellement à nous perdre, tous.

Afrique, apprendre !!!!

SEUN IDRIS


Cet article est une traduction française de la lettre écrite par SEUN IDRIS, publiée originairement sur le blog de Nnannaikpo (En anglais). Certains propos dans cette traduction garde l’idée globale des infos transmises dans la version originale, elles ne prétendent pas traduire mot pour mot celle-ci.
Publicités

Une réflexion sur “Tu as vu ma sexualité (Lettre à l’Afrique dans mes mots et mon silence)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s