Rater ou risquer sa vie ?

Pour beaucoup de personnes LGBT, le moment d’après le Coming-Out est tout un autre moment de leur histoire, ne connaissant jamais ce qui pourrait leur arriver comme réactions de la part de leurs pairs. Ainsi, beaucoup expérimentent  avec  surprise, des réactions farouches d’acceptation mais aussi de rejet accompagnées par des propos homophobes, pouvant s’étendre même à  la  violence. Tout ceci pouvant conduire une personne qui fait son coming-out à s’isoler, déprimer, voire se suicider.

Pourquoi alors faire un coming-out pour en souffrir après ?

Simplement parce que la personne qui fait  son coming out a une telle volonté de vivre qui prime sur toute la peur de tout ce qui pourrait lui arriver après. Il/elle voudrait vivre en totalité, cette vie qui lui est donnée ainsi,  sans essayer de toujours en dissimuler certains points. Désigné comme une annonce publique d’une caractéristique personnelle jusque-là tenue secrète par peur du rejet, de discrimination ou de stigmatisation, le coming-out a pour but de se défaire de la fausse image que les autres ont d’une personne pour qu’enfin ils puissent  savoir la vérité sur elle, au moins cette vérité que la personne tient dans le secret et dont elle voudrait se défaire. Néanmoins, tant qu’une personne ne trouve pas que ça lui dérange de continuer à mener une double vie et qu’elle juge bon de ne rien dire, le coming-out reste un acte volontaire et personnel.

Et après…

Certaines vérités ne plaisent pas  toujours  à tout le monde, d’ailleurs il ya toujours  à dire sur tout. Après le coming-out, certains continuent à entretenir de bonnes relations avec leurs pairs, non pas que ceux-ci sont toujours d’accord avec eux mais parce qu’ils jugent bon de regarder au delà de ce que cette personne est en tant que LGBT pour lui vouer respect et surtout tolérance dans sa vie. D’autres fois, la situation ne se passe pas toujours comme on l’aurait imaginé. Il y a l’homophobie, les incompréhensions de toutes sortes, la peur de ce qu’ est le monde LGBT et bien d’autres choses qui ne permettent pas d’aller plus loin et d’entretenir avec ceux à qui on le dit, une relation d’acceptation ou de tolérance.

Que faire pour ne pas en arriver là ?

Comprendre les autres, comprendre leurs réactions face à ton Coming out, en observant par exemple, leur sensibilité à certains sujets et leur degré de tolérance/respect de certains moments banals du quotidien. Une personne peut être homophobe parce que :

  • C’est ainsi… il/elle ne comprend pas et n’a pas envie de comprendre ou d’entendre quelque chose sur ce sujet. La meilleure des attitudes à adopter  face à ce genre d’individus, c’est de marquer sa différence et se faire accepter comme on est.  Puisqu’il (elle) ne comprend pas ce qui ne colle pas à sa vision des choses, montrez que vous aussi, vous ne tolérez rien de moins à ce que vous méritez comme une relation saine.
  • Il n’en sait rien, il a déjà vu ou entendu parler des personnes LGBT mais n’en sait rien vraiment, rien de concret pour se permettre de dire quoi que ce soit sur ce sujet. Il reste avec des questions sans réponses qu’à la fin pour lui, ça devient une obsession et qu’il commence à avoir peur, peur de trop y penser et souvent le coté négatif de ce qu’il peut entendre ailleurs l’influence beaucoup. La meilleure des attitudes à adopter  face à ce genre d’individus,  c’est de l’éduquer tout simplement, lui parler un peu plus de ce que sont les personnes LGBT, des expériences personnelles et des témoignages peuvent l’aider beaucoup.
  • Il a entendu que l’homosexualité c’est mauvais, c’est une abomination, c’est une perversion, c’est contre nature, etc. Il ne se demande jamais si l’autre version de cette vérité, qu’il pense connaitre, existe ou pas. La meilleure des attitudes à adopter  face à ce genre d’individus, c’est d’être soi -même et continuer à incarner les bonnes valeurs qu’une personne intègre peut avoir, lui démontrer qu’être homosexuel ne signifie rien de tout ce qu’il pense mais aussi que tu es à l’aise comme tu es. L’éduquer aussi peut l’aider à lui prouver le contraire de ce qu’il pense connaitre.
  • Il est simplement confus, souvent en homosexuel refoulé, il jette sa colère ou ses peurs sur tout ce qui peut lui rappeler son homosexualité, ce qui lui fait poser des actes de discrimination, de stigmatisation et même de violence. La meilleure des attitudes à adopter  face à ce genre d’individus, c’est de le laisser se retrouver et apprendre à être à l’aise avec lui-même et dans le cas où il le permet, l’aider à comprendre ses intolérances et l’éduquer encore plus.

L’homophobie est une triste réalité qui peut toucher tout le monde, des femmes aux hommes, des parents aux membres de la famille, des Etats aux congrégations religieuses, mais tous, méritent un détour à être informer sur ce que sont les personnes LGBT pour briser et travailler à dissiper les tabous, les confusions et les malentendus.

Publicités

Une réflexion sur “Rater ou risquer sa vie ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s