Profil de la Semaine

Musore : Mes salutations à vous cher invité, Bienvenue sur le blog d’AGACIRO !

Damien* : Tout le plaisir est pour moi merci !

Musore : Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Damien*  : oui bien sure, je me nomme Damien, Je suis un jeune homme burundais, 25ans, gay et gestionnaire d’un hôtel au centre ville de Bujumbura.

Musore : Ok, pour commencer, j’aimerais savoir comment vous vivez votre homosexualité dans votre quotidien.

Damien*  : (sourire aux lèvres) c’est une question je dirais un peu vague parce que si je vous raconte mes journées je risque de ne jamais finir. Donc,par rapport à mon homosexualité, je dirais que je vis ma vie en essayant d’être mentalement le plus libre car je déteste faire quelque chose que je n’aime pas et je dois l’avouer j’ai déjà dépassé l’étape d’être gêner par ce que je suis ; mais ceci ne veut pas dire que je le cri sur  tous les toits de la ville, c’est juste que ça ne  me pose pas de problème à le dire à qui voudrait l’entendre. Donc, je construis ma vie comme bon me semble et j’avance en écartant chaque fois les différents problèmes qui peuvent se poser, homo ou pas, ma vie est aussi banale et parfois ennuyante comme celle de tout le monde.

Musore : Et pour votre travail ? Quel rapport entretenait-vous avec votre homosexualité ?

Damien*  : je dirais qu’il a pas mal de chose que mon travail n’a rien en commun avec mon orientation sexuel; les calcules et la gestion font partis de mon travail et mon orientation sexuel  est carrément dehors de mon cercle du travail, et sans me vanter ,le fait de diriger tout ce nombre de gens fait que je suscite un certain sentiment de respect et c’est quelque chose que je leur renvois en retour car je crois fortement que le respect est la base de tout les relations entre humain; aussi,tant que le travail avance bien, je suis en bon terme avec eux et c’est tout.

Musore : Et les discriminations au travail, serez-vous (si ce n’est pas déjà fait) à l’aise que l’on sache a propos de votre orientation sexuel, quel sont les grands problèmes qui pourrait se poser ?

Damien*  : Là je dois dire que je suis entre deux réponses, je sais pas vraiment ce qui se passerait puisque la question n’a jamais été abordée avec mes employeurs, j’ai conscience que je pourrais être renvoyé  s’ils ne sont pas tolérants mais d’une autre part je me dis que tout peut bien se passer si ils misent plus sur la productivité de l’hôtel que sur ce que peut être tel ou tel employé, et je pense tant que je travaille bien, tant que je ne vole pas, ça peut bien se passer.

Musore : Et avec les autres employés, comment pensez-vous que la situation pourrait être ?

Damien*  : Avec eux, je dirais que d’abord il y a un sorte de lien social et professionnel qui fait que leur réaction serait bien, tant qu’on se respecte et que chacun fait son bien son travail, tout peut bien se passer ; ceci ne veut pas dire qu’on doit travailler dans un climat de tension permanent parce que l’un est homo et l’autre pas, je suis une personne comme eux avant tout et je me retiens pas de rire des blagues dans la cuisine par exemple, leur milieu est tellement animé qu’on ne s’ennuie jamais.

Mais, si ceci est le cas pour moi, ça ne le sera pas pour tout le monde, les discriminations au travail sont une réalité malheureuse qui ne mérite pas d’être, je n’ai pas encore remarqué ce genre de cas dans l’hôtel mais j’espère que cela n’arrivera pas.

Musore : Et en dehors de votre travail ? Comment vous en sortez vous ?

Damien*  : je ne vis aux dépends de personne, je suis un homme adulte qui gagne sa vie honnêtement, ma vie est une bénédiction au sens complet du terme, je vis une histoire d’amour qui me plait bien, tout marche à merveille.

Mais je dirais que beaucoup de gens sont dans la confusion de ce qu’ils sont, du moins ils savent ce qu’ils sont mais ne savent pas quoi faire de leur vie, or la vie est faite pour être tracé et être vécue en complet, demain se fait aujourd’hui et si tu ne sais pas ce que tu veux aujourd’hui, surement ton demain restera comme un rêve. Être gay, lesbienne, bisexuelle est plus qu’être attiré par des gens de même sexe que soi, c’est savoir aussi construire une vie autour de la discrimination, de l’homophobie, des incompréhensions. On réussit quand on en fait quelque chose de valable, depuis la jeunesse on nous apprend qu’un homo est quelqu’un de mauvais, un raté, on gâche tout le bon qui est en un enfant mais, prouver le contraire est aussi une satisfaction. Pour construire cette vie, rien n’est simple, il faudra faire face à ces problèmes qui se posent, c’est comme ça qu’on s’accepte.

Je suis fier de faire parti de cette génération qui n’a pas envie de vivre dans le mensonge, la vie est plein de bonne chose, tellement de bonnes relations sincères qui méritent d’être vécues en entier.

Musore : Ok, à votre âge, c’est le moment où on commence  à demander s’il existe une certaine « Elle» dans votre vie, voire même pour certains parents, demander à quand les présentations. Comment vous en sortez-vous alors ?

Damien*  :

je dois dire pour mes parents cette question à fait pleurer plus d’un et continue, parfois, à être la source de querelles; mais à vrai dire je ne leur cache plus rien, on s’est gâché suffisamment pour continuer à vivre résolument dans le mensonge et dans des situations haine  sans fondement. Maintenant c’est résolu je dirais à jamais puisqu’ils savent pour moi, aussi ils ont appris à m’accepter comme je suis ; beaucoup me disent avoir eu juste de la chance ,mais je dirais que la relation que j’entretenais avec eux manquait juste une communication sincère, pour pouvoir partager avec eux tout ce qu’on avait à se dire, beaucoup de parents ici chez nous ne discutent pas avec leur enfants, c’est même la bête noire pour certains parents. Tenir une conversation que je dirais normal, sans que ça aboutisse  à des commandes autoritaires de leur part et presque impossible. Ce manque de communication crée des adolescents en frustration, et certains se laissent facilement tenter même par des stupéfiants qui leur gâchent leur vie à tout jamais…

Puisque c’était impossible qu’ils le fassent eux même, j’ai appris à m’exprimer avec mes parents pour leur  communiquer à propos de moi, ce fut très difficile de créer de simples conversations sans que ça finissent par des querelles mais heureusement ça a réussi peu à peu.

Le plus difficile aussi a été avec mes amis car ce fut très difficile de leur avouer mon orientation vu que je connaissais leur opinion sur le sujet, mais je leur ai juste invité à changer de point de vue, sur cette question et là j’ai vu qui réellement étaient mes vrais amis. Pour les autres personnes avec qui ça arrive d’entretenir ce genre de conversation, je leur dis tout simplement que ce n’est pas une certaine Elle qui fait mon bonheur mais au contraire un « Il » et que je serais ravie qu’ils le rencontrent si ça leur intéresse.

Musore : Un dernier mot avant de clôturer cette conversation ?

Damien*  : la vie est belle, et encore plus quand on sait ce qu’on est, ce qu’on veut et où on veut aller.

Être hétéro, homo, lesbienne, bisexuel(le), transgenre, la n’est pas la question, mais ce qu’on fait de sa vie en est une. Il y a tellement de gens gâchent leur vie pour rien, des gens avec des talents supers, avec des forces incroyables. Il y a de l’espoir à prendre dans l’air, la vie est faite pour être vécue comme elle est, non pas pour lutter parce qu’on veut ressembler aux reste du monde.

Rien n’est jamais défini à l’avance, accueillir la vie comme elle nous est offerte peut être le meilleur des cadeaux qu’on s’offre.

Musore : Merci pour votre partage.

Damien*  : merci à vous aussi pour cette bonne discussion.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s