Les stéréotypes

By Musore

Vivant dans une société avec différents interactions humaines,l’homme sociale apprend toujours à bien jouer son double rôle d’acteur/spectateur dans le grand théâtre qu’est la vie.

Malgré une revendication accrue d’une originalité sans égale dans sa manière de vivre,L’homme sociale,dans son rôle de spectateur,apprend,par les actes des autres,ce qu’il faut faire et ne pas faire,adoptant ainsi une modération plus ou moins visible dans sa manière de vivre et d’être pour ne pas être trop différent des autres mais se voit ressembler aux autres membres de sa société,engloutis par l’incontournable singularité; malgré qu’ils se considèrent comme Unique dans leur genre…

Tombant dans la singularité comme tout le monde de sa société d’ailleurs,il aura tendance à percevoir ce qui est majoritaire,ce que tout le monde fait,ce qui fait parti de son habituel et souvent le qualifiant de normal,se construisant ainsi une propre vision des choses,bannissant souvent ce qui se trouve en dehors du cercle du MAJORITAIRE ou de son QUOTIDIEN…perçut comme mauvais,bizarre,incompréhensible ou anormal,etc…

Par l’attribution d’une image, dite de référence (telle que c’est d’habitude dans sa vision des choses ) a un sujet donné.
Il fait usage d’un mode de raisonnement caractérisé par une réflexion économisé de son discours,de ses arguments,de ce qu’il dit…prenant ainsi,une position simpliste et très conventionnelle, pour ne pas dire banale,reposant sur des « on dit » et non sur des fondements réfléchis et argumentés,pour véhiculer des propos souvent basés sur des a priori et des poncifs.

Ainsi naît le stéréotype,et celui ci va se véhicule quand l’homme part du principe qu’« il n’y a pas de fumée sans feu », autrement dit que ce stéréotype correspond nécessairement (en tout ou en partie) à la réalité…
Par exemples,en constatant que les fonctionnaires sont souvent accusés d’être paresseux, ils en viendront à la conclusion que ces derniers méritent une telle réputation.
Alors que rien ne peut le prouver…

Sur son niveau de simple croyance,le stéréotype ne reste qu’un entendu dire ou un déjà vu sans visiblement aucun inconvénient,mais quand la personne commence à y ajouter les valeurs de sa propre vision des choses ou du majoritairement bon ,il en fait un préjudice et quand vient le moment ou il y investi de l’action et c’est la discrimination qui découle…Commençant ainsi à faire du mal a ce qui ne colle pas a sa vision des choses.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s